Présentation
     
La Fabuleuse histoire du Jardin d'Essai du Hamma

 

Le Jardin et sa fabuleuse histoire

Introduction, Présentation, climat

Le Jardin du Hamma,
a été créé dès 1832, mais les aménagements actuels ont été dessinés, en 1929, par l' architecte français Régnier. Il présente, dit-on plus de 3.000 essences différentes. Le Jardin du Hamma, dont une partie est affectée à la culture des plantes de pépinières, abrite les services de l' Institut national de la recherche agronomique.
Ce Jardin, est une des curiosités d' Alger qui ne manque pas d' impressionner les visiteurs.Le touriste le plus vagabond est étonné par sa flore tropicale, le jeu incomparable des couleurs où les verts les plus nuancés viennent s' harmoniser avec les bleus du ciel et de la mer, où les parfums se mêlent aux coloris des floraisons qui s' èchelonnent tout au cours des quatres saisons en un perpétuel printemps. A son insu le voyageur arrivant par la mer découvre le vaste espace de verdure sombre s' intercalant entre les quartiers du Ruisseau et de Mustapha. Situé au fond de la baie d' Alger, dans sa partie Sud, le Jardin d' Essai étend ses 62 hectares en amphithéâtre depuis les abords immédiats du rivage jusqu'au Ravin de la Femme Sauvage en escaladant la colline du Fort des Arcades. Il bénéficie d' une perspective limitée seulement par l' horizon absolu où l' infini transporte l' esprit vers le reste du monde, celui que l' on a déjà admiré et celui que l' on voudrait connaître. Sa partie basse se confond avec cette zone autrefois marécageuse et insalubre qui fut le témoin du campement temporaire de la soldatesque de Charles Quint, sa partie haute voisine avec le versant où Cervantès avait cru trouver un refuge sûr pour échapper au Pacha d'El-Djezaïr.


Les Algérois, connaissent et apprécient le jardin qui a vu leurs ébats d' enfants ; où adolescents, ils sont venus rêver, échanger des confidences; où adultes, ils reviennent goûter le calme reposant des ombrages, accompagner leur jeune famille, puis, grand-pères, y revivre leurs souvenirs.

Les autres, plus rares, mais dispersés au hasard des carrières, savent qu' il est un véritable musée de la plante, ils sont venus étudiants reconnaître les caractères d' espèces rares dont l' habitat va  des pays tempérés aux zones tropicales des cinq parties du monde.

C' est que le Jardin d' Essai est à la fois pépinière --- ne fut-il pas à l' origine dénommé << Pépinières Centrale du Gouvernement >> , collection --- son deuxième qualificatif officiel fut << Jardin d' Acclimatation>> , Centre de recherche d' ètudes et de vulgarisation , et enfin , Jardin Public . Tout ceci explique bien le nom qui lui est resté et qui l' a popularisé. Les botanistes du monde entier y viennent volontiers se documenter.

C' est l' ancêtre des établissements dont l' administration française a doté l' agriculture. Il est hautement significatif de constater qu'en 1832 le Haut Commandement Militaire ait songé à installer un champ d' expèrience pour acclimater et multiplier les espèces qui devaient, partant de là, peupler la campagne algérienne et contribuer à sa mise en valeur.


Sa situation topographique lui confère un climat exceptionnel et unique en Afrique du Nord. La végétation, par son aspect, sa profusion, son ampleur, en est l' interprête le plus fidèle auprès du promeneur le moins averti des exigences des différentes espèces qui la constituent. La proximité immédiate de la mer jouant au mieux en cette zone son rôle tampon des oscillations thermiques, la présence de la colline des Arcades qui s' oppose au vent du Sud, siroco desséchant et brûlant en été, courants chargés de froidures en hivers, font régner sur sa superficie un climat tempéré-chaud peu différent dans ses moyennes mensuelles de celui qui caractérise le Sahel mais où les températures minima et maxima sont très sensiblement adoucies. Sa puissante couverture végétale y ajoute son action régulatrice ; on peut dire que le thermomètre ne s' abaisse jamais au-dessous de 2° C et ne s' élève que très rarement au-dessus de 35° C.

La Terrasse et le Musée National Vue Générale du Jardin d'Essai album album Page 5 album album album Accés à algerieautrefois accueil Page 2 Page3 La Grande Terrasse - Végétation Elevage de palmiers sous embrière La Grande Terrasse avant la construction du Musée National