Le Jardin d'Essai d'Hier et d'aujourd'hui

Les enfants invités à prendre connaissance
de leurs droits au Jardin d’Essai

porte ouverte au jardin

Portes ouvertes au jardin d’essai du Hamma, à l’occasion de la célébration du 25e anniversaire de la ratification de Convention des droits de l’enfant.

Cette manifestation tenue avec la collaboration du ministre de l’Éducation nationale, a vue la participation de près de 500 enfants issus de différents établissements scolaires relevant des wilayas d’Alger, Tipasa et Boumerdès, notamment. Ont également, assisté à cette rencontre, des associations concernées dans la prise en charge de l’enfant à l’image du réseau algérien pour la défense des droits de l’enfant (Nada).

Plusieurs thèmes liés aux droits de l’enfant et aux problèmes auxquels il est confronté, ont été abordés au cours de cette rencontre, dont le seul objectif est de sensibiliser sur l’importance de protéger cette frange sensible de la société contre toute forme de violence, en vue d’assurer son épanouissement.

M. Abdelhamid Rahou, directeur du jardin, a affirmer que « cette rencontre est une occasion pour ces écoliers de s’informer sur leurs droits fondamentaux à travers la mise en place de nombreux ateliers visant à débattre des sujets ayant trait à la protection de l’enfance pour leur inculquer l’esprit de la responsabilité dès le jeune âge ». M. Rahou, fait savoir que « des éducateurs ont été mobilisés, lors de cette journées, pour simplifier le message aux enfants en leur expliquant l’importance de préserver et de promouvoir leurs droits acquis ». Il a, par ailleurs, insisté sur le rôle de cette journée d’information et portes ouvertes qui s’attelle à apporter un maximum de réponses aux questionnements de l’enfant qui représente la force et l’avenir de notre pays.

M. Rahou poursuit qu’ « au cours de cette manifestation qui se tient dans le cadre agréable qu’offre l’école d’éducation de l’environnement du jardin d’Essai, des projections et des ateliers éducatifs et ludiques sur le jardinage, l’aquaculture, l’apiculture seront au programme pour tenter de développer chez l’enfant la fibre de la recherche et de l’initier à ces activités qui nécessitent beaucoup de patience et d’amour.

Quant à, Melle Hakima Zidane, chargée de la communication au réseau Nada, a indiqué que « les portes ouvertes visent à donner la parole aux enfants en les invitant à prendre connaissance de leurs droits ». Elle a, dans ce contexte, précisé que « l’Algérie a ratifié la Convention internationale des droits de l’enfant le 20 novembre 1989, une ratification qui implique son engagement à respecter l’ensemble des droits énoncés dans la convention et prendre les mesures nécessaires qui garantissent à l’enfant son épanouissement ».

Par ailleurs, Melle Zidane a rappelé « les actions du réseau Nada, dans la protection des droits de l’enfant et dans l’orientation et l’accompagnement de ceux qui sont en situation de détresse, précisant que depuis la création du réseau Nada en 2008 à ce jour, plus de 700 dossiers liés à l’enfance ont été traités ».

Il convient de noter que des jeux ont été, également, inscrits au programme de cet événement, à travers des quiz et des concours de dessins sur thème « tisser le lien entre l’enfant et son environnement propre », suivi de distribution de prix aux enfants gagnants.

Commentaires

commentaires

Rechercher
Le Jardin, autrefois
Allez plus loin